Ganam style, les clés du succès

Comment cette chanson du sud-coréen Park Jae-Sang (PSY), officiellement sortie le 15 juillet peut-elle continuer d’enchainer massivement les vues sur internet ? Pourquoi est-elle toujours en tête du classement iTunes ?Gangnam est un quartier aisé de Séoul, le plus riche de la ville. Un article de Slate décrit la relation « amour-haine » entre Ganam et les autres habitants de la Corée (les 99% ?).

Dès lors, même si on ne comprend pas les paroles, la chanson prend une dimensions moins superficielle, tout en gardant le coté divertissant et décalé. (Grâce à cela, je peux éhontément déclarer l’aimer sans passer totalement pour un écervelé.) La musique reste suffisamment familière pour trouver un large public. La « horse-ridding dance », inoubliable, transpire l’auto-dérision et l’énergie. C’est sans doute un subtil équilibre entre tout cela qui a fait le buzz …

Si par miracle vous n’avez pas encore visionné le clip, voici la vidéo ci-dessous :

En bonus, le chanteur en personne vous apprend la danse. Vous serez accompagnés par Britney.

Le succès d’un buzz se mesure aussi aux nombres et à la qualité des hommages qu’on lui trouve sur le web, je vous laisse juge :
(étudiants de l’université de l’Oregon)

http://www.youtube.com/watch?v=Ni1q53ToeYI

http://www.youtube.com/watch?v=nLZ8PQN995A

http://www.youtube.com/watch?v=kAWS57Xlwoc&feature=related

La réaction des teens :